La musculation, la meilleure alliée des femmes

Le domaine sportif n’échappe pas aux représentations genrées, peut-être y sont-elles même encore plus tenaces que celle qui existent dans le domaine professionnel. Aussi a-t-on parfois tendance à croire que la musculation est le domaine réservé des hommes, pour s’en rendre compte il n’y a qu’à se rendre dans un centre de remise en forme, l’espace y est quasiment toujours occupé de la même façon : les cours collectifs sont investis par une écrasante majorité de femmes, sur le plateau de musculation l’espace avec charges libres est quant à lui investi par une écrasante majorité de mâles, enfin ce sont sur les espaces dédiés au cardiotraining et à la musculation sur appareils guidés que la proportion hommes femmes tend à s’équilibrer (ouf).

Pour caricaturer, les femmes ne feraient pas de développé-couché, ni de squats, ni ne travailleraient avec des charges libres, pas de pompes, ni d’épaulés jetés….

Étrange puisque ces femmes font pour la plupart du BodyPump en cours collectifs… Alors on peut trouver mille raisons à ce phénomène : le manque de confiance en soi ou la peur de mal faire, la crainte de prendre trop de masse musculaire ou encore l’absence de formation aux mouvements de base en musculation , ou pour le dire autrement, l’absence chronique de coach sur les plateaux dans les centres de remise en forme. On peut enfin y voir  les stratégies commerciales qui orientent systématiquement les femmes vers les cours collectifs. Le  vrai problème c’est enfin et surtout nos représentations profondément ancrées.

Pourtant obtenir et conserver une bonne masse musculaire est important pour les femmes, en effet au delà des considérations esthétiques pures, la musculation est un outil particulièrement efficace pour la prévention de l’ostéoporose. Pour information ou rappel l’ostéoporose est une pathologie du squelette qui survient généralement après 50 ans (à partir de 35 ans notre densité osseuse baisse d’années en années, inexorablement…). Cette maladie se caractérise par une masse osseuse faible et une raréfaction du tissu osseux ce qui a pour conséquences une fragilité du squelette et une susceptibilité plus grande aux fractures (hanches, dos, poignets…).

Deux type d’exercices physiques sont particulièrement bénéfiques pour les os : les exercices de mise en charge et les exercices de résistance. Ils activent la fixation du calcium dans les os et développent la capacité de travail des muscles. Un exercice de mise en charge est un exercice ou le  poids du corps fait pression sur les os et les articulations, les activités avec impacts au sol type sauts sont à privilégier (marche rapide, step, corde à sauter), le cyclisme, la natation, l’aquagym sont en revanche inefficaces (exercices portés). Un exercice de résistance est un exercice ou les muscles et le squelette travaillent contre une résistance fournie par un poids ou un appareil (musculation avec charges libres ou guidées).

L’objectif de la musculation est donc de solliciter prioritairement les os qui ont un risque de fracture élevé c’est-à-dire : le poignet, le rachis, le col fémoral. On peut facilement solliciter ces articulations via des exercices polyarticulaires avec charges libres (pompes,  squat, soulevé de terre etc…) ces derniers permettent également de renforcer les muscles profonds et stabilisateurs. Ce type de travail avec charge active l’ostéogenèse (processus par lequel s’élabore le tissus osseux) à ce sujet certains médecins du sport n’hésitent pas à préconiser des exercices de force avec des charges importantes, et avec un degré d’impact au sol élevé pour provoquer les facultés d’adaptation du squelette.

Alors, mesdames, plus d’excuses, filez à la musculation, privilégiez les charges libres et les exercices polyarticulaires qui engagent plusieurs groupes et chaines musculaires et permettent donc de soulever une charge plus lourde, ils sollicitent également les muscles profond et stabilisateurs. Vous l’avez compris ils sont très efficaces pour construire du muscle, renforcer les os, les articulations et brûler un maximum de calories. Mais cela veut aussi dire qu’ils sont plus difficiles à réaliser que les exercices sur machine.

En plus de vous sculpter un joli corps, vous préviendrez les risques d’ostéoporose ! Pour bénéficier d’un programme adapté (c’est très important), d’une formation aux mouvements et d’un suivi, renseignez-vous auprès d’un coach dans votre salle ou faites appel aux Ateliers du corps 😉

 

2 Comments

  1. anaverbaniablog

    Je trouve au contraire qu’on a le cliché de la nana qui squatte.^^ Mais c’est clair qu’il y a énormément de clichés. Je vais à la salle, et le jour des bras on me regarde souvent bizarrement… Qu’importe !

  2. Les Ateliers du corps

    Oui c’est vrai que lorsqu’on parle muscu et filles on pense plus au squats qu’ au développé couché ou au biceps ! J ai volontairement grossi le trait car il est vrai aussi que de plus en plus de femmes font de la musculation, l’influence des « fit girls » l’arrivée de discipline comme le crossfit ont indéniablement joué un rôle la dedans! Bonne journée!

Laisser un commentaire